Je bouge

2014 sera healthy

9 janvier 2014

Qui dit début de l’année dit résolutions. Je suis sûre que nous sommes plus nombreux à en prendre qu’à ce qu’il n’y parait. Une nouvelle année est synonyme de renouveau, et il m’est difficile d’éviter de penser à ce que je souhaite changer pour l’année qui vient. C’est automatique.

Texte be the best version of youPerdre du poids, faire du sport, arrêter de fumer, moins boire, ne plus râler pour rien… Ces résolutions ont l’air classiques et banales mais elles sont tellement liées à notre quotidien qu’elles me semblent tout à fait logiques ! Je comprends totalement ceux qui les prennent et je mentirais en disant que je n’ai pas le même genre d’objectif : oui j’aimerais perdre du poids, et pour ce faire je dois passer par la case sport. J’aimerais arriver à relativiser plus facilement et ne pas râler dès que je claque la porte de chez moi sur le premier clampin venu dans le métro qui va faire un truc qui ne me plait pas.

Mais dire les choses comme ça, ça me bloque. Je me dis que je n’y arriverai pas. Fin 2011, j’ai entamé un régime qui a duré pratiquement jusqu’à cet été. J’ai perdu 7 kilos (ce qui est plus que l’objectif que je m’étais fixé), j’en ai repris 5, reperdus 3… et encore repris 5. Je suis donc aujourd’hui à peu près au même stade que fin 2011… Sauf que je suis fatiguée. Fatiguée de ces régimes, de ces privations, de cette exigence que je me fixais, de cet objectif malsain que je voulais atteindre. Même après avoir perdu les fameux 7 kilos, je n’étais pas satisfaite. Mon entourage n’arrêtait pas de me dire que j’avais trop maigri, ma diététicienne était étonnée que j’ai perdu autant, mais je n’étais toujours pas bien dans mon corps. Par contre, ce qui a changé par rapport à 2011 c’est que je connais mieux mon corps. Je connais mon poids de forme, je sais ce que je dois faire pour perdre du poids, pour compenser un excès, etc. Tout n’est pas négatif

J’ai désormais réussi à mettre les mots sur ce que j’ai envie de changer, enfin un mot : healthy. Mon mode de vie n’est pas sain. Malgré le sport, malgré les pertes de poids (la preuve c’est que j’ai repris). À trop en faire, je ne respectais plus mon corps. À reprendre mes mauvaises habitudes, épuisée par ces excès, aussi.

coca

Alors oui, aujourd’hui, j’aimerais reperdre ces 5 kilos. Mais ce n’est pas mon objectif. Mon objectif c’est d’avoir un mode de vie sain, un esprit sain et un corps sain que je peux accepter et que je ne considère plus comme un poids. Un corps sain que je peux bouger, qui ne m’entrave plus dans mes mouvements. Que ce soit au propre comme au figuré d’ailleurs. Un corps qui soit mon allié, sur lequel je peux compter.

Pour ce faire, j’ai décidé de prendre du temps pour moi. Les quatre derniers mois de 2013 ont été marqués par une fatigue intense. Je n’ai jamais été autant fatiguée. C’était au point de rentrer chez moi sans avoir l’énergie nécessaire pour cuisiner, bouger ou même parler (et mes proches le savent, il en faut beaucoup pour m’empêcher de parler). Et bloguer aussi, vous l’aurez remarqué ;-) Toute mon énergie, je la mettais dans mon travail. J’ai décidé qu’en 2014, je prendrai du temps pour moi. Pour reconstituer ce précieux réservoir d’énergie qui me suit au quotidien. Pour avoir un corps sain, un mental sain, un mode de vie sain. Capitaliser sur le long terme

skinny-healthy

Concrètement, cela veut dire : ralentir. J’ai décidé d’appliquer cela dans trois domaines, qui font partie des plus importants de notre quotidien : le travail, l’alimentation et le sport.

  • Au travail : je ne suis pas un super héros. Il faut que je respecte mes limites et apprenne à dire non. Je prends beaucoup trop les choses à coeur et ça me bouffe.
  • L’alimentation : me remettre au « slow food ». Manger de saison, local, et bio (jusqu’à présent j’applique cela au repas du soir, et même pas tous les jours, avec plein d’excès dans la journée). Manger lentement. Prendre le temps d’apprécier les choses, de les goûter.
  • Le sport : j’ai choisi de revenir à mes premières amours, la danse. Mais pas le modern jazz, que j’ai pratiqué durant six ans lors de mon adolescence et arrêté avec regrets lors de mon entrée à l’université à cause des horaires incompatibles. J’ai choisi la danse contemporaine, justement pour son lien avec la lenteur, le respect du corps, la gestion de l’espace et à son rapport au sol. J’accompagnerai celle-ci par un cours de barre à terre, afin de travailler ma souplesse, ma posture, mon maintien. Je pense également reprendre le pilates. Un cours est organisé à la salle de sport juste à côté de chez moi, mais il faut d’abord que j’aille jeter un oeil pour voir s’il me convient. J’ai abandonné mon précédent cours de pilates car je devais y aller en voiture, que j’étais la seule « jeune adulte » et que je n’aimais pas le prof. Mais chaque chose en son temps. D’abord, renouer avec la danse.

J’ai également décidé de faire un petit nettoyage sur Internet et de masquer et/ou ne plus suivre sur Facebook et sur Twitter des personnes que je trouve trop négatives. Qui ne font que se plaindre, pour qui rien n’est jamais bien, pour qui dès que quelque chose est un peu mainstream c’est d’office mal (ils ne vont d’ailleurs sûrement pas aimer mon blog post, parler de résolutions, de forme et d’alimentation au début de l’année, quoi de plus pénible???). Bien entendu, je vais moi aussi faire un effort à ce niveau-là. Mais je n’y arriverai pas si j’ai trop de négativisme autour de moi.

Je vous parlerai biensûr de tout ça sur le blog si ça vous intéresse Enfin, sauf du travail, dont je ne souhaite pas parler ici. Je pourrais parler du slow food et de la danse durant des heures, et je pense que ce billet est déjà bien assez long comme ça…

 Et vous, avez-vous pris des bonnes résolutions pour 2014 ?