Non classé

Le tatouage, un vieux fantasme qui ne veut pas s’éteindre

14 avril 2010

J’ai toujours eu envie d’avoir un tatouage. Ca commence quand on est ado, parce que ça fait rebelle et mille fois trop cool, ne pas avoir de tatouage c’est le bad. J’en voulais un sur la cheville, ou derrière l’épaule. Parce qu’il parait que là, ça fait pas trop mal. Je savais même ce que je voulais: la fée Clochette par Loisel.

Mais c’est resté au stade de fantasme. Parce que tout d’abord je suis une vraie chochotte qui avait déjà peur de percer ses oreilles. Ensuite, parce que je ne sais pas si le tatouage est toujours aussi mal perçu dans la société ou pas. Moi quand je vois un tatouage discret, un petit truc dans la nuque, le poignet, la cheville, l’épaule, je trouve ça joli. Après, c’est vrai que quand je vois un truc énorme dans le bas du dos, tout le dos, ou toute la nuque c’est vrai que je trouve ça tout de suite moins joli. Mais c’est mon avis à moi.

J’ai regardé hier un épisode de 90210 après être allée chez le coiffeur. Et j’ai vu qu’un des personnages de la série, Silver (Jessica Stroup) a un tatouage sur la nuque. J’ai trouvé ça super joli et depuis ça me titille.

C'est la meilleure image que j'ai trouvé mais c'est vrai qu'on voit pas très bien... Je ne suis pas fan du sien, mais j'adore l'idée !

Mais de nouveau, est-ce que j’oserais faire un truc pareil ? Est-ce que c’est trop voyant ? Est-ce que ça fait mal ? Est-ce que ça pourrait diminuer mes chances de trouver un boulot ? Est-ce que ça « vieillit » bien ? Les soins ne sont-ils pas trop contraignants ?

Je n’en sais rien, et je me pose plein de questions sans savoir si j’oserai un jour le faire ou pas. Ce que je sais par contre, c’est que ça m’attire vraiment beaucoup…

Sauter le pas ? Ou pas ? Je ne sais pas !!! C’est juste une envie, comme ça…

  • rah moi aussi j’aime et ça me titille, pas la nuque mais ailleurs …
    En tout cas beaucoup de star aiment cet endroit:
    http://lamagiedeshalliwell.free.fr/tatouages/al5.jpg

    http://s.plurielles.fr/mmdia/i/43/5/2538435_1350.jpg

    • Oui en faisant mes recherches pour trouver une image de Jessica Stroup j’ai vu que pas mal de stars en faisaient là. Par contre généralement leurs tatouages ne me parlent pas du tout, comme quoi le motif est très personnel.

  • Si tu sautes le pas, fait le en hiver, ton tatouage ne peut pas etre exposé au soleil pendant un certain temps. J’ai failli sauter le pas 2 fois en septembre dernier. Le tatoueur laisse tout de même un temps de reflexion, et au final, je ne les aie pas fait… Trois étoiles sur le poignet.

    Ça attendra encore

    • Ah oui effectivement s’il ne peut pas être exposé, vu ma coupe de cheveux il risque de l’être facilement et même si je mets souvent des foulards je n’ai pas envie que ça devienne une contrainte avec les beaux jours. De toute façon, la décision doit être mûrie et réfléchie. Là, l’idée de la nuque, c’est clairement un coup de tête.
      Toi aussi tu hésites alors ? Héhé Qu’est-ce qui t’a empêché de sauter le pas les 2 fois ?

  • Bon heu hum. C’est la première fois que je post sur ton blog girly, je suis dépaysé. Concernant le tattoo, j’en ai un sur le côté intérieur du bras droit. Il mesure environ 20 cm de large et il est assez voyant. C’est quelque chose que je voulais depuis longtemps car je le ressentais. Pas parceque c’est un effet de mode. La mode passe le tatouage reste.

    Maintenant j’ai envie de me faire tout le haut du bras, encore une fois car j’en ai envie.

    Concernant la douleur, tu seras surprise de ce que ton corps peut endurer une fois que tu as un mental d’acier. Il faut relativiser ça ne fait « pas si mal que ça ».

    Enfin, l’avis de la société sur ce que tu fais, on s’en fout un peu non ?

    Comme je suis d’humeur peopleskyblogmylife2.0 voici ma vidéo lors de mon premier tattoo il y a un an.

    http://www.dailymotion.com/video/x8r14a_tattoo-oujiz-0002_creation

    J’espère que tu sauteras le pas.

    Oujiz

    • Ahah c’est parce qu’il n’est pas sensé être autant girly mon blog, ça dépend des périodes Merci pour ce premier commentaire alors ! Et surtout pour la vidéo. Tu as un peu morflé non ? Le mental, je ne sais pas vraiment si je l’ai en fait. C’est le genre de truc que tu découvres seulement en situation. Je suis une vraie chochotte, j’ai peur, mais quand il faut il faut, je serre les dents et les poings et je mords sur ma chique comme on dit.

      Merci beaucoup pour ton retour d’expérience en tout cas. L’endroit où tu t’es fait tatouer est vraiment très clean, c’est rassurant je trouve.

  • Tout ce que je peux te conseiller c’est d’y réfléchir.
    J’ai deux tatouages et les deux ont été fait après mûre réflexion et discussion avec mon tatoueur. J’en voulais un sur le poignet, il me l’a déconseillé et donné les raison. Si tu décides de sauter le pas trouve un tatoueur qui pourra te donner son avis parce que c’est très important aussi.

    Concernant la douleur, c’est très aléatoire, ça dépend des personnes. Moi je n’ai pas eu mal du tout ! Pour le deuxième qui se trouve au niveau de l’aine j’avais entendu dire que c’était très douloureux donc j’appréhendais et finalement tout s’est très bien passé

    Pour ma part, j’ai décidé de me faire tatouer à des endroits où je peux choisir de montrer ou non le tatouage (omoplate et aine). Maintenant j’en veux un sur le haut du bras, à l’intérieur mais là je ne peux pas toujours le  » cacher  » donc je ne le ferai pas…il faut que je trouve un autre endroit pour le tatouage que j’ai déjà en tête!

    Par contre, fait attention, une fois que tu commences c’est comme une drogue ! lol !

    • Merci beaucoup pour tes conseils. C’est vrai que sur le poignet c’est joli mais vu la sensibilité des veines à cet endroit ça doit être assez délicat…
      J’ai également entendu que c’était une drogue Tout dépend des tempéraments. Ma belle-soeur a un tatouage sur l’omoplate, c’est le seul qu’elle a. Et c’est vrai que c’est pratique car on peut le cacher, par contre elle a galéré a trouvé une robe de mariage qui couvrait le tatouage quand elle s’est mariée…

  • « Ensuite, parce que je ne sais pas si le tatouage est toujours aussi mal perçu dans la société ou pas. » –> En france ça l’es toujours, d’ailleurs c’est un obstacle (comme les percing ou cheveux de toutes les couleurs) pour trouver un job. En finlande, tout le monde s’en fiche, tant que tu es compétentes tu peux avoir les cheveux rose fluo à pois vert pétant, plein de tatoo et de percing. Si tu fais correctement ton job c’est bon et même dans les jobs à contacte clientel.

    Sinon, je pense que le tatouage ca ne se fait pas comme ça. Genre, feuilletage de catalogue 10 min avant de passer sous l’aiguille du tatoueur : « hop je vais me faire tatouer ce petit chat car il est mignon ». Ca doit avoir une réelle signification et être lié à des émotions/évènement. Sinon tu t’en lassera je pense.

    Je compte aussi m’en faire un, j’hésite encore pas mal, mais ca fait tellement longtemps que j’ai le design en tête et je sais pourquoi je veux faire celui là précisement. Plus qu’à franchir le pas, j’attends de voir encore un peu.

    • C’est vrai que ce sont des cultures très différentes. Un tatouage sur la nuque, dans le creux du poignet, sur la cheville ou l’omoplate je trouve ça discret. Un petit tatouage quoi. Je ne vois pas en quoi ce serait dérangeant. Après s’il est plus grand, imposant, je comprends que ça choque mais je ne vois pas en quoi ça permet de juger des capacités professionnelles de quelqu’un. C’est une personnalité, qui ne rentrera pas dans le moule du « costard cravate » mais qui pourrait très certainement faire le job encore mieux que quelqu’un qui à l’inverse rentre totalement dans le moule.

      Tu sais déjà ce que tu veux faire, bien ça ! Moi pendant des années ça a été la Fée Clochette de Loisel, sur la cheville ou l’omoplate je trouve que ça donnerait très bien. Si jamais je faisais un tatouage dans la nuque, je prendrais vraiment un petit symbole avec une signification particulière.

  • Davanlo

    Moi aussi, j’ai ce fantasme, mais je n’ai jamais trouvé un sujet ou un dessin qui me plaise suffisamment … tout en ayant un sens par rapport à moi.

    • Je suis encore bloquée au stade du « faire le tatouage ». Pendant des années, le symbole et l’endroit je l’avais. Mais ça restait un fantasme. J’ai l’impression que là, il va d’abord que je me décide à le faire. En discuter avec un tatoueur, être conseillée, et le motif viendra tout naturellement une fois que je me serai décidée.

  • Ca fait des années également que j’y pense… Puf depuis quasi 10 ans !
    Au début, c’était soit piercing dans le nombril, soit tatouage dans le bas du dos !
    Le piercing a été fait il y a maintenant presque 5 ans mais l’envie de tatouage est toujours là… mais tout aussi peur que toi d’avoir mal ! Je suis une douillette…
    Et puis voilà, me pose aussi beaucoup de questions alors j’hésite toujours… mais bientôt je serais trop vielle ! lol

    • Piercing dans le nombril je pourrais pas, les aiguilles et moi… J’ai déjà eu difficile à me faire percer les oreilles J’admire les gens qui osent, je suis vraiment une pure chochotte.

  • Ahhhh ! enfin un sujet qui me pousse à commenter !
    Je reprends tes questions pour y répondre plus facilement :

    Mais de nouveau, est-ce que j’oserais faire un truc pareil ? Est-ce que c’est trop voyant ?

    Si le motif que tu choisis n’est pas trop gros, je ne vois pas de soucis. Dans la nuque, vu que c’est ce que tu aimes, c’est assez discret en fait. Tu peux facilement le cacher avec tes cheveux ou écharpe, foulard. Sauf que je ne vois AUCUNE raison (valable) de le cacher. Un tatouage ça s’assume.

    Est-ce que ça fait mal ?

    La douleur ça ne se raconte pas, donc difficile de te guider là dessus. Tu es la seule à savoir si tu es capable d’assez bien gérer la douleur. Perso, je n’ai pas eu trop mal, enfin pas autant que je l’imaginais. Un tatoo sans douleur c’est un peu comme un été sans soleil, comme un hiver sans neige,… (instant poétique). Ca dépend aussi beaucoup de l’endroit que tu choisis.

    Est-ce que ça pourrait diminuer mes chances de trouver un boulot ?

    Alors là j’ai envie de dire que ça dépend de la branche dans laquelle tu bosses ! Et de l’endroit que tu as choisi (voir du modèle aussi, forcement).

    Est-ce que ça « vieillit » bien ? Les soins ne sont-ils pas trop contraignants ?

    ça vieillit bien si c’est bien tatoué et que l’encre est de bonne qualité. Et non les soins ne sont pas du tout contraignants ! (petite crème après pendant 15 jours)

    Bref, si tu en as envie, fonce ! Réfléchis juste bien à la signification qu’il aura pour toi. Un tatoo c’est perso. Ne choisis pas un modèle sur catalogue comme le précisait @helran.
    Je pense que c’est super rare de regretter un tatouage. Sauf si il a été fait « à l’arrache » ou qu’il est associé à une période de ta vie, à une personne que tu as croisé dont tu n’as plus aucun attachement.

    C’est toujours dur de se lancer pour le 1er. Mais c’est le côté fun du tatoo. Attention, je rejoins @lipstickjewel sur le fait que ça devient vite une drogue !

    (vivement mon prochain !)

  • Coucou, si tu veux te faire tatouer c’est sur il y a des endroits ou ça fait plus mal qu’ailleur (a éviter les endroits ou la peau est fine et proche de nerfs : le long de la colonne vertébrale, pied …etc). J’en ai un sur l’épaule et pareil étant une chochotte avec les aiguilles je redoutais le moment venu de me le faire. R.A.S ca ne fait pas mal, les seuls trucs qui font mal sont les effets dégradés ou la couleur car les pigments sont plus épais. De plus si tu veux ne pas avoir mal tu peux te passer une crème anesthésiante 1h avant d’aller au tatoueur sur la zone voulue et là appariement on sent même plus rien du tout. Pour l’entretien bah les premières semaines pas de soleil direct sur le tatoo, de la crème hydratante car la peau est vite sèche par l’inflammation. En général ca cicatrise assez vite suivant la zone mais les tatoueurs conseillent tjr de le garder un peu plus longtemps couvert après c’est a notre bon vouloir ^^. Je me rapelle avoir eu + mal en metant fait percé l’oreille que via le tatoo donc voila si ca peut te rassurer.

    Niveau boulot je bosse dans des bureaux comme ingé informatique. là ou je l’ai fait il ne se voit pas donc aucun soucis pour le travail. Un petit tatoo même voyant ne choque plus a notre époque par contre si tu reviens couverte de la tête aux pieds autant dire que ta crédibilité envers les gens va chuter au travail (coincé du cul power).

  • Je pense que si tu arrives à mettre de côté tes peurs face à la douleur et aux préjugés, et dans la mesure où tu as déjà choisi un motif qui te plait vraiment… alors tu dois pouvoir sauter le pas sans le regretter.
    Moi j’aime bien les tatouages, mais sur les autres. Je suis admirative de ceux qui osent et assument, et sincèrement ça ne me choque pas du tout (sauf les motifs bien violents et agressifs mais c’est de plus en plus rare :d)
    Peut-être que tu peux te donner jusqu’à l’hiver prochain pour laisser mûrir ta décision

  • Les crèmes anesthésiantes les tatoueurs déteste ça, la peau réagis différemment avec.

    Pour la douleur c’est spécial, ça varie tout le temps, tu passes du chatouillement à l’impression d’avoir un rasoir qui te lacère la peau (impression que j’ai eue sur les ombrages). Fin tu as vu le mien c’est pas une petite pièce et pourtant les ombrages c’est la seule partie qui m’a fait réellement mal, le reste je discutais, rigolais…

    Pour l’entretien effectivement éviter le soleil dessus sinon mettre de la crème anti UV. Et crème hydratante une fois par semaine pour l’entretenir une fois cicatrisé. Ca évite qu’il vire au bleu ou vert par exemple

    Après pour le boulot, pour te donner un exemple chéri est technicien info au tribunal administratif de Paris, il en a un bien voyant sur l’avant bras qu’il ne cache pas et il n’a aucun problème
    Rajoute à cela plusieurs piercings et un look de métalleux.

    Comme il dit, du moment que je bosse bien et prouve que je connais mon boulot ils ont rien à dire.

    Choisis pas l’endroit en fonction des avis des gens sur la douleur mais en fonction de ce que toi tu préféreras. La sensation est vraiment différente d’une personne à une autre et le but c’est que ton tatouage tu l’aimes aussi bien sur l’instant que dans le temps. Le choix du tatoueur est aussi très important

  • Moi jsuis pas trop tatouages, même si certains – discrets – sont plutôt beaux.

  • Le problème du tatouage… C’est qu’une fois qu’on a commencé, on a plus envie de s’arrêter. Et l’obsession du premier tatouage se transforme en obsession du 2ème tatouage… Etc.
    Je résiste depuis presque 6 ans maintenant à l’envie de m’en faire un deuxième, mais je pense que je le referai. Plus petit, plus discret.
    Je ne regrette pas le mien, mais il faut avouer qu’il est assez grand, et pas forcément comme je l’aurais souhaité. C’était un coup de tête et je déconseille de faire ça en 2 min… Le tatoueur était gentil, mais son coup de « crayon » n’était pas très sûr concernant ce nouveau motif qu’il ne connaissait pas. Du coup le résultat n’est pas très heureux. Mais ça ne me dérange pas, je ne le vois pas, il est dans le dos.
    Donc, le conseil numéro 1, c’est de te renseigner sur les tatoueurs, et surtout d’aller discuter de ce que tu veux avec lui avant ! C’est un dessin à main levée, ce n’est pas n’importe quoi : )
    Sinon pour les soins ou la douleur, j’avais un bon tatoueur donc au bout de 2 jours plus de rougeurs ou de picotements, c’était parfait.
    Concernant l’entretien, l’encre a tendance à s’affadir avec le temps, je crois qu’il faut « repasser » sur certains traits à peu près tous les 10 ou 15 ans. A voir avec ton tatoueur là aussi.
    Ah oui, dernier petit conseil féminin : Si tu souhaites avoir des enfants, ne fais pas de tatouage là où il pourrait être « étiré » ou malmené par la prise de poids… Genre la hanche, le bas du dos, etc, à éviter !
    Voilà, bon courage en tout cas…

  • La crème anesthésiante, c’est pas génial. J’ai une copine qui avait utilisé. Les couleurs ont mal absorber dans sa peau à cause de ça (le tatoueur lui avait dit, mais elle s’en foutait). Donc, au bout d’un mois, il avait énormément déteintes, donc elle a du refaire les couleurs plus tard et sans anesthésiant. Donc, à quoi ça sert vraiment?

    Perso, je suis percée et tatouée. Mon coup de cœur va au piercing qui permet de s’ôter facilement quand tu n’aime plus et on peut jouer plus facilement avec (en changeant les pins par exemple).
    Je suis un peu déçu, j’ai perdu celui que j’avais dans le nez et j’hésite à le faire refaire, mais là je me pose la même question que toi, ça passe comment pour trouver un job? (par contre, j’ai juste une petite pierre, pas de gros anneaux ou de truc comme ça, faut pas exagérer )

    Pour le tatoue, j’hésite encore. C’est sur mon omoplate et certains jours, je regrette énormément et d’autre non. J’arrive pas à me brancher (par contre, j’en étais super fière quand je l’ai fait faire ).

    P.S. Suis percée du nombril aussi et même si c’est pas original, j’adore

  • Le tatouage, c’est pour moi une véritable réflexion et synonyme d’étape importante dans ma vie, sans compter que c’est un truc que tu gardes dans ta chair toute ta vie.
    J’en ai fais un il y a 10 ans qui a mal veilli, qui objectivement est moche, mais je l’aime pour tout ce qu’il représente. Même si il est fort possible que je finisse par le recouvrir par autre chose parce que le tatoueur n’a pas fait ce que je voulais…
    Là, je vais sans doute passer à nouveaux sous les aiguilles, parce que ça fait 2 ans que ça mûrit et que non, la douleur ne me fait pas peur, et que c’est un peu comme une sorte de rite si on peut dire.

    Après, la douleur est relative à chaque personne. j’ai douillé vraiment quand je me suis fait percés les oreilles à mes 18 ans, alors que mon tatouage sur l’omoplate comparativement c’était peanuts…

    Ce qui va me décider, c’est surtout que j’ai trouvé le tatoueur (ou la tatoueuse) dont j’aime vraiment le style. Du coup, il reste plus qu’à prendre rendez vous

  • Piercée et tatouée, j’en ai un de taille moyenne que je peux cacher ou non, et surtout en partie. Donc il se voit mais pas trop. Pour un premier, je te conseille plutôt d’en faire un que tu peux facilement dissimuler.
    Pour la choix du tatoueur, question de feeling aussi mais aussi d’avis, on doit te dire pourquoi à tel endroit et pas un autre. Et surtout il faut que tu vois ses précédents travaux. Pour la douleur, plus y’a d’os, plus ça fait mal, mais franchement c’est plus que largement supportable.
    Pour les soins, il ne faut surtout pas l’exposer au soleil dans les premiers temps et ils ne sont pas trop contraignant. J’ai juste eu à appliquer de la pommade (Dexeryl) matin et soir et c’est tout.

    Peut-être laisse toi un peu de temps pour être sure, quand tu le voudras vraiment, tu le sentiras

  • Patience! Entre le moment où j’ai eu envie d’un tatouage et le moment où je l’ai fait il s’est passé 10ans!!! Mais mon problème semblait différent du tien car j’attendais seulement de trouver LE dessin qui me plairait (parce qu’on le garde longtemps )
    Sinon sur l’épaule, aucune douleur, ni pendant, ni après

  • La première fois, c’était le manque de temps, meme si le choix était fait et tout… (acte inconscient peut-être).

    Et la deuxième fois, ma tante (qui est tatoué, percé et tout le toin-toin), n’a pas su se libérer… et après ça m’est sorti de la tête.

    Mais ça reste en projet et ça revient de temps à autre

  • Otyugh

    Le tatouage ? À l’époque je croyais que c’était réservé aux prisonniers de guerre, aux galériens, aux esclaves !
    Enfin c’était à l’époque de la création du tatouage…

    Après, mettre une cochonnerie dans son corps avec des aiguilles, et se frotter aux allergies ensuite… C’est presque aussi bizarre que de se percer les oreilles ! (ça, au moyen-âge, c’était juste une torture).

    Étranges elles-sont les tradition humaines… Z’en avez pas assez avec les tatouages malabar ?

  • Davanlo

    @Otyugh …

    Haha, en voilà du n’importe quoi … on trouve des momies conservées entre autre vers 3 350 et 3 100 av. J.-C. qui montrent des traces de tatouage rituel et thérapeutique … sur des personnages de haut rang.
    Des piercings de toutes sortes et à toute sorte d’endroits sur des personnages de haut rang (rituels et décoratfs) se retrouvent dans de nombreuses civilisations très anciennes et brillantes.

    Bien avant les esclaves et les prisonniers.

  • Otyugh

    Aux castes privilégiées sûrement, mais, et la généralisation ? (il y a la découverte, ET l’utilisation la plus courante !)

  • re-nawak …

    Tatouer est une pratique attestée en Eurasie depuis le néolithique.

    Le tatouage est mal considéré dans la culture occidentale à cause des condamnations judéo-chrétiennes qui l’entourent : Levitique 19:28 (Ancien Testament) « Vous ne vous ferez pas d’incisions sur le corps à cause d’un mort et vous ne ferez pas dessiner des tatouages sur le corps. Je suis l’Eternel. » (Rites pratiqués par les égyptiens et certains peuples du Moyen-Orient). Le Judaisme interdit donc toute inscription entaillée et marquée à l’encre indélébile.

    Les Européens ont redécouvert le tatouage lors des explorations dans le Pacifique sud avec le capitaine James Cook dans les années 1770 et les marins en particulier étaient identifiés avec ces marques dans la culture européenne jusqu’à après la Seconde Guerre Mondiale. Ces mêmes marins européens se tatouaient souvent un crucifix sur tout le dos afin de se prémunir de la flagellation en cas de punition car c’était un crime que de défigurer une image pieuse…

  • Aurore

    Moi aussi ça me tente des fois un tatouage, je pense a 3 étoiles sur l’intérieur de poignet. Mais ça restera probablement qu’un fantasme. A moins que les réponses à toutes tes interrogations nous réconfortent
    Bisous

  • Otyugh

    On copie Wikipedia, Davanlo ? Déjà que c’est pas archi-fiable…
    Les fins thérapeutiques restent minorité, et les fins « esthétique » ne se généralisent qu’à partir de 1970. Quant aux tatouages du néolitique, heu.. Ça doit pas être tatouage comme on l’entends avec de l’encre toussa, je pense
    Comprend que je ne disais pas que nawak ; le preuve… Avant 1970 on utilisait le tatouage surtout comme marquage (on le fait sur les animaux, pourquoi pas les humains ?) !
    Alors tes arguments sont vrais, mais ce que je disais n’est pas faux

  • vu le niveau, Wikipedia est largement suffisant, on va pas se lancer dans de la biblio pour un débat à deux balles sur un blog

    … (ceci dit j’ai trouvé l’info sur un site de tatoueur et en ce qui concerne les tatouages néolithiques, c’est un article dans Pour la Science, je pense que ça suffira.

    Si, si, le tatouage du néolitihique est un tatouage avec de l’encre toussa … (un pigment dans un solvant introduit dans la peau).

    Evidemment, si tu pense que les idées reçues sur les tatouages remontent à 1970 … déjà dans les années 60, le tatouage a fait partie de la contre-culture.

  • Otyugh

    Mouais, mais on dit les mêmes noms mais pas pour dire la même chose. 1970 c’est l’époque où le tatouage commence réellement émerger dans le sens esthétique du terme, et ça c’est pas moi qui le dit
    Avant, c’est de l’ordre de la minorité, quoi…

    Bref, pis ça m’étonnerait que des sites de tatouages aillent dire que « tiens, c’est le système qu’employaient les nazis pour marquer les gens à une époque ! »; non, pas vraiment. Ça serait comme un si un site de doliprane mettait en avant sur son site « L’efficacité de ce produit n’a jamais été prouvé, et la mémoire de l’eau c’est une thèse qui s’est construite parce qu’on a soudoyé de savants, faites pas gaffe… ;-) »

  • L’ordre de la minorité, comme dans les iles du Pacifique ??

    Les nazis ont choisi ce moyen parce qu’il était humiliant pour les juifs (voir message d’avant) et peu couteux.

    Mais je vois ce que tu veux dire: on ne le fait PLUS QUE parce que c’est beau et une peu rebelle …

  • Si tu veux un tatoo dans ce style et a cet endroit je te conseille de voir celui de Alyssa Milano =) J’en ai fait faire 3 et pourtant j’ai la phobie des aiguilles ! Mais ca vaut le coup ! Il faut dire que j’ai fait ca dans des endroits pas vraiment visible ce qui est un bon point pour le taf ! Par contre a cet endroit la ca va etre un chouilla douloureux :s un peu comme sur la cheville, tu n’y as pas vraiment de peau donc ca touche l’os ! Mais la douleur est supportable !
    Sinon ca va faire 7 ans que je les ai et ca viellit vraiment bien ! Pas vraiment d’antretien a faire ! (Juste un passage couleur ou noir si la couleur se fane un peu)

  • Avant on faisait des tatouages pour être différent des autres. Maintenant que tout le monde en a, c’est de ne plus en avoir qui marque la différence.