Je me pomponne

J’en ai marre qu’on stigmatise ma peau blanche !

25 juillet 2012

Article coup de gueule, ça faisait longtemps ;-)

Le soleil est de retour, les températures grimpent, donc forcément on montre plus de peau que d’habitude. Il y a un peu deux écoles : celles qui attendent d’être bronzées pour s’exposer (coucou l’autobronzant !), et celles qui n’ont pas peur de montrer bras et jambes « de poulet » parce qu’il faudra bien le faire à un moment. Et puis bien sûr, dans ces deux écoles il y en a deux autres : celles qui bronzent vite et celles qui bronzent lentement.

Moi j’ai le combo gagnant : peau de poulet, bronzage lent. J’ai la peau blanche, je ne bronze pratiquement pas (je suis plutôt hâlée), je rougis d’abord, et je fais facilement des insolations au début des vacances.  J’ai de plus tendance à me méfier du soleil, je l’évite lors des heures d’ensoleillement maximum que je considère être entre 11h et 15h30 voire 16h selon le pays dans lequel je me trouve et je porte un chapeau pratiquement toute la journée. Ces dernières années, en vacances, c’était indice 50 sur le visage et le corps. Cette année, je redescends à 30. Après plusieurs discussions et recherches dans ce domaine pour mon boulot, j’ai réalisé que je ne suis pas au point d’avoir une peau intolérante au soleil (et si je dis que mes jambes sont couleur « poulet », j’exagère un peu car je ne suis pas cachet d’aspirine non plus) et que l’indice 30 me protégera bien à condition d’en remettre au moins toutes les 2h et après chaque baignade.

Je déteste avoir un coup de soleil, d’abord parce que ça me fait mal, ensuite parce que c’est tout simplement dangereux pour la peau. La seule année où j’ai quitté mon parasol et me suis autorisée l’exposition au soleil durant l’après-midi, j’ai fait une allergie sur mes jambes. Pendant deux jours, je n’ai plus pu les exposer, je devais garder une serviette dessus. J’adore l’effet de chaleur du soleil sur ma peau, par contre je déteste lorsqu’il me brûle !

Puis les vieilles qu’on voit sur les plages ont tendance à me convaincre : j’ai déjà peur de la vieillesse à la base, mais avec elles c’est décuplé. Je ne veux pas ressembler à une pomme qu’on a oublié quelque part depuis trop longtemps, ni avoir des taches partout.

Cependant, je dois bien l’avouer, mes convictions ont souvent la vie dure à cause de l’image renvoyée par la société biensûr (dans les magazines, les mannequins sont bronzées à outrance) mais aussi toutes les remarques de mon entourage. Car des filles comme moi, je n’en connais pas beaucoup.

Les filles de mon entourage, elles bronzent vite. Quand elles reviennent d’une semaine en Italie, ça se voit (pour certaines, trop, et c’est même moche). Moi je suis partie 10 jours l’année dernière, on n’a pratiquement fait que visiter et marcher, donc forcément mes épaules étaient bronzées et le reste pas, on ne s’est pas gâché de me faire la réflexion à mon retour. Quand je partais en vacances en all-in une semaine dans un pays ensoleillé, on me demandait limite si j’avais eu du mauvais temps. Bref, les gens manquent rarement une occasion de me faire une réflexion et ça me court sur le haricot !

D’autant plus que parmi les filles de mon entourage, qui bronzent vite, il y en a qui ont à peine 30 ans et qui ont des taches sur les mains comme ma grand-mère. D’autres qui, en vacances, se tartinent de graisse à traire indice 0 pour littéralement cuire entre 12h et 14h sous un soleil de plomb comme un bout de viande qu’on jette sur le grill. Elles font partie de celles qui te disent « moi j’ai d’abord un coup de soleil parce que comme ça après je bronze plus vite ». T’es pas bronzée, t’es brûlée ma fille.

Le cancer de la peau, ça te dit quelque chose ?  La Fondation contre le Cancer a mené une étude avec Ipsos qui a révélé que les 15-30 ans constituent un groupe particulièrement à risque, leur comportement face au soleil étant le plus dangereux par rapport aux autres tranches d’âge. Chaque année, il y a de plus en plus de mélanomes. En 1940, 1 personne sur 1500 développait un mélanome. En 2008, c’est 1 personne sur 75. En 70 ans, cela a augmenté de 2000%.

Et le pire dans l’histoire, c’est que ces filles-là, qui se prennent d’abord un coup de soleil pour « bronzer plus vite » ou font du solarium avant de partir en vacances croyant qu’elles devront moins se protéger sur place… il faudrait voir le temps qu’elles passent dans la salle de bain. A mettre de la crème hydratante sur le visage, le corps, se maquiller, se démaquiller. Ou mieux encore : utiliser assez tôt une crème anti-âge parce qu’elles ont peur des rides. Puis vont s’exposer en plein soleil durant des heures sans protection (ou bien une protection trop faible, ou pas assez souvent appliquée) comme si elles ignoraient que le soleil accélère le vieillissement cutané ?

Alors ok, moi je suis peut-être blanche aujourd’hui. Je reviens juste hâlée d’une semaine en vacances à la plage*. J’aurai peut-être quand même un cancer à 45 ans. Ces filles-là n’auront peut-être jamais aucun problème de santé. Mais je ne me sens pas mal d’avoir une peau blanche. Je ne mettrai pas ma santé en jeu, juste pour avoir une peau bronzée pendant un mois. Ça ne sert à rien de me stigmatiser si ce n’est m’agacer.

On peut me faire toutes les réflexions possibles et imaginables. Dans 30 ans, on verra bien qui fera encore la maligne.

J’ai rédigé ce blogpost parce que j’avais besoin que ça sorte, et que j’espère que d’autres filles se reconnaîtront dans cette description.

*Je dois admettre qu’il est vrai que j’ai quand même envie de revenir de vacances un peu plus bronzée et que j’ai déjà essayé les compléments alimentaires type Oenobiol solaire par exemple (qui n’ont jamais rien donné) et que cette année j’ai acheté des crèmes avec soi-disant accélérateur de bronzage (Bioderma Photoderm Bronz et Garnier Golden Protect) pour tester. Mais ce sont des crèmes avec indice 30 qui au pire ne changeront rien mais ne mettront pas ma peau en danger.

Edit

Je me rends compte que mon article peut porter à confusion concernant celles qui bronzent bien tout en faisant attention. Biensûr, je ne les accable pas ! Je les jalouse secrètement, je les envie grave, mais je ne les critique pas

Mon coup de gueule portait surtout sur :

  • Les remarques désobligeantes auxquelles on a très souvent droit quand on ne bronze pas/très peu/pas vite.
  • L’attitude irréfléchie et dangereuse de certaines qui sont prêtes à tout pour être bronzées (et qui, souvent, sont celles qui font les remarques citées ci-dessus).

Je me méfie du soleil, mais je l’adore. Qu’il fasse beau en ce moment en Belgique me fait revivre, j’adore quand il fait si beau et si chaud

  • Audrey891

    Je me reconnais dans ton post. Je suis une vraie « peau de poulet » comme tu dis, je suis blanche comme un bidet et je ne bronze pas je brûle. J’ai très peu pris de coup de soleil dans ma vie, toujours mis de l’écran total en me mettant au soleil et j’ai quand même eu un mélanome malin il y a 2 ans. Comme quoi personne n’est à l’abri ! Alors maintenant je fais encore plus gaffe, je fuis encore plus le soleil et ça ne me manque pas ! J’aime être blanche et dans 30 ans, comme tu le dis, on n’aura pas une peau toute ridée par le soleil !

    • lowett

      Je suis désolée pour ton mélanome C’est comme je disais à la fin de mon article, peut-être que j’aurai quand même un cancer quelconque plus tard et que des personnes moins prudentes que moi n’en auront pas. Comme tu dis, personne n’est à l’abri…

      • Bettyboop60

        Je trouve ton article plein de bon sens, je fais également partie de ces personnes pour qui le soleil est un ennemie redoutable pour la peau.
        Il y a quelques années j’ai était brûlé aux jambes au 3ème degré ( par chance je n’ai gardé aucunes séquelles) depuis s’il faut que je m’expose ne serait ce qu’un grain de peau je sors un indice de protection et puis avec tous mes grains de beauté je ne prends aucun risque si ce n’est de tricher avec un autobrozant comme ça j’évite de faire la crêpe
        Malheureusement beaucoup oublie qu’une exposition prolongé peut engendré dans l’avenir bien des dégats…

  • J’apprécie beaucoup ton post du jour et partage entièrement ton avis !
    Il y a quelques années, peut-être, j’appréciais revenir de vacances en étant un peu bronzée (sans toutefois faire d’excès, on est d’accord), mais ce temps là est révolu, bel et bien révolu !
    Le cancer de la peau, c’est ma hantise la plus profonde ! Et pour cause, je suis un vrai dalmatien, j’ai des taches de beauté partout, et de toutes les tailles ! Je suis suivie régulièrement bien entendu.
    Alors maintenant quand il s’agit de partir en vacances où il y a un peu de soleil, faire la crèpe c’est No Way ! Indice 50 au minimum et je me « couvre » autant que possible ! Et c’est valable lorsque le soleil pointe le bout de son nez chez nous …

    • lowett

      Cela me rassure de voir que je ne suis pas la seule car je n’en côtoie pas beaucoup au quotidien, des comme nous
      J’ai la chance de ne quasi pas avoir de grains de beauté donc je ne dois pas être surveillée à ce niveau là. C’est super que tu le fasses ! C’est trop important.

  • Carohebdo

    Comme je te comprend…je suis dans le même cas que toi ! peau blanche, qui bronze pas vite et hantise des coups de soleil donc protection maximale ! Moi aussi je me prend des reflexions, moi aussi je leur fait la morale sur leur cancer de la peau ! lol J’ai appris à dompter ça en trichant un peu avec des autobronzants progressifs qui ,certes, ne me donnent pas un bronzage de rêve mais me font moins paraître blafarde ! lol Alé courage !!! t’es pas toute seule !!!

    • lowett

      J’utilise aussi des laits avec hâle progressif Mais quand on arrête l’application, l’effet s’estompe super vite je trouve.

      Ce qui m’embête avec ces réflexions c’est que c’est pas de notre faute si on ne bronze pratiquement pas… Je ne comprends pas l’intérêt de nous dire « t’es vraiment super blanche », « t’as bronzé ? ça se voit pas ! », ou encore « je bronze autant en une journée que toi en une semaine ». Ça ne sert qu’à faire mal, finalement.

  • (on peut bien bronzer en se protégeant aussi.. je bronze bien, je mets du 30 au début, j’évite les coups de soleil, je fais attention à mon visage mes mains, mon décolleté.. mais j’adore le soleil et me laisser bronzer dans un transat)

    • lowett

      C’est clair, je suis entièrement d’accord avec toi. Je n’ai pas l’impression de dire le contraire dans mon article mais je m’en excuse si c’est ce que tu en as compris.
      Les filles comme toi, je les envie, et je n’ai qu’une chose à vous dire : profitez

  • Valeriane

    Je plussoie à ce que tu écris!
    J’adore le soleil, et j’adorais me faire rôtir en lisant un bouquin. J’avais la chance de ne pas brûler trop vite (voire pas du tout avec une bonne protection). Mais bon, avec le temps, moins de vacances au soleil, et ici pas trop l’occasion de bronzer.
    Solarium très peu pour moi! Et au final, certaines mauvaises langues rient de ma pâleur… n’empêche, au moins je ne ressemblerai pas à un vieux divan en cuir à 40 ans!
    Et encore mieux, ça permet d’éviter (enfin j’espère) les mélanomes!

    En fait, le méga-ultra-bronzage est un peu « has been », je ne sais pas… mais quand je vois des gonzes ultra-brunes… je trouve ça vraiment très moche. (Je n’ai rien contre le halé, ou le bronzé… mais à outrance… beurck).

    • lowett

      J’ai aussi l’impression que le « trop bronzé » n’est plus à la mode. Y a qu’à voir la campagne été de H&M qui a fait beaucoup de bruit. Ce n’est plus ça qu’on considère joli et tant mieux !

  • Delphine

    Je me reconnais tout à fait dans ton post. J’ai exactement la même chose avec ma peau et je suis déjà très heureuse quand j’ai un hale

  • Bidi

    Je suis, moi aussi, blanche comme un linge. Je me « hâle » doucement sous un indice 30 minimum, en pratiquant des activités (marche par exemple) et toujours en atmosphère fraîche car au-dessus de 22°, je me liquéfie.

    Ce qui m’a toujours agacée est le principe de « tu es pâle, tu as mauvaise mine » vs. « oh tu es bronzée, tu as bonne mine ». En quoi un outre-bronzage (qu’il soit de lézardage ou de banc solaire) donne l’air « en bonne santé », je me le demande ? C’est bien parce qu’on ne rit pas avec le cancer (du moins celui des autres), que je m’abstiens de populariser l’expression « le mélanome vous va si bien ».

    Soit. Bien faire et laisser braire, hein. D’ici quelques années, la blancheur immaculée sera à nouveau à la mode. A défaut, on s’exilera au Japon, où c’est déjà (toujours ?) le cas.

    • lowett

      Il y a « pâle » et « pâle », effectivement. Avec un joli blush et une crème qui unifie bien (BB Crème par exemple) on peut avoir bonne mine sans être bronzé et heureusement
      Je connais quand même 2-3 filles qui sont pâles comme moi et qui n’ont jamais l’air malade. Elles se maquillent, portent des couleurs, etc.

  • lowett

    Moi je fais exprès de garder les bretelles de mon maillot comme ça j’ai des traces et je peux prouver que même si ça ne se voit pas fort, j’ai bronzé

  • lowett

    Moi je fais exprès de garder les bretelles de mon maillot comme ça j’ai des traces et je peux prouver que même si ça ne se voit pas fort, j’ai bronzé

  • Maman Est Occupee

    J’ai une peau de bidet, qui bronze difficilement (surtout sur les jambes) mais j’ai décidé de m’en foutre… Appelez-moi Jacob Delafon !

  • Mon Vanity-case

    Depuis des années, ou depuis toujours devrais-je dire, on me surnomme Blanche Neige, pas pour la beauté énigmatique & froide de cette princesse hein, mais bien pour la vanne du « t’es blanche comme un cul ». J’ai entendu je-ne-sais-combien-de-fois la fameuse phrase « mais tu bronzes l’été » ? Et alors le pire du pire, c’est les réactions qu’ont les gens quand j’ai le malheur de dire que j’ai des origines espagnoles, là on se marre, on s’éclate & surtout on ne me croit pas. Non bah après tout, j’ai pas juste deux grand-parents qui vivent en Espagne & qui sont nés en Espagne hein. Bref monologue. Tout ça, pour te dire que je te soutiens. Et, je pense que si tu bronzes « lentement » c’est peut être aussi pcq ta peau n’est pas « habituée » au soleil. C’est normal hein. A la base, je suis comme ça aussi. Des années à ne pas trop m’exposer, à bronzer très peu et puis une année je suis partie camper avec des amies. A force de s’exposer sans vraiment le vouloir, j’ai fini par revenir black (tout en me protégeant hein, je déconne vraiment pas là dessus). Oui moi black. Et depuis, je bronze plus vite chaque été. Enfin voilà.

    • lowett

      Je te comprends, moi j’ai des origines africaines. Mon arrière-grand-père était africain. Ma maman est assez bronzée. Ma soeur bronze rapidement aussi. Je suis vraiment celle qui n’a pas le gène du bronzage très développé.
      Mais c’est vrai que quand j’étais enfant, j’étais plus bronzée. Peut-être que c’est effectivement aussi parce que maintenant je m’expose bien moins souvent. Je ne pars qu’une semaine en vacances au soleil et non deux semaines, et je ne passe plus tout mon temps à jouer dehors mais plutôt enfermée dans un bureau

  • J’ai la peau pâle mais je bronze plutôt bien. Pourtant j’ai toujours détesté faire le lézard au soleil et je ne comprend pas comment on peu aimer rester sans bouger comme ça à cuire. Il n’empêche que malgré tout, ça ne m’a pas éviter de me choper un mélanome en 2008… Du coup, plus de soleil du tout pour moi et tartinage obligatoire si jamais je suis obligé de « m’exposer ».

    • lowett

      Moi j’adore lire, donc je peux rester des heures au soleil si j’ai un bon bouquin, je ne vois pas le temps passer. Je bouge juste pour rester à l’ombre. Rester allongée à ne rien faire, juste à cuire au soleil, c’est vrai que ce n’est pas trop mon truc non plus. Ou alors c’est « je vais nager », « je me fais sécher au soleil », « je retourne nager » et je passe mon temps à faire des aller-retours entre la mer ou la piscine et le transat

      Je constate avec les commentaires que vous êtes vraiment nombreuses à avoir développé un mélanome, en ayant en plus été prudentes

  • Blanche comme un cul, je te comprends.

    Perso j’aime beaucoup ma peau comme elle est et j’en ai très souvent des compliments (truestory, surtout depuis que je suis rousse).
    Maintenant je n’échappe pas non plus aux réflexions du genre « Pourquoi tu vas pas faire des bancs? », « Tu vas jamais en vacances? », « Ca doit être chiant de pas bronzer! »

    Chiant non, osef j’ai envie de dire, je préfère être pâle et ne pas avoir l’air d’avoir 50 ans quand j’en aurais 35.

    Beaucoup de gens ne se rendent pas compte du danger et des effets à long terme, j’ai envie de dire tant pis pour eux et qu’ils ne viennent pas se plaindre le genre où ils se trouveront fripés au réveil.

    Maintenant c’est vrai que tu as beau te protéger, on n’est jamais à l’abri d’un truc.

    Pour des raisons médicales, je ne peux pas aller au soleil et me justifier à chaque fois, c’est relou

    • lowett

      C’est vrai qu’on m’a déjà dit que j’avais une belle peau aussi (sauf mes jambes, comme je me cogne tout le temps j’ai des bleus régulièrement), et que tu n’as rien à envier chez une autre à ce niveau là toi C’est marrant que tu aies constaté des changements dans le comportement des gens en changeant de couleur de cheveux. Comme quoi c’est vraiment s’arrêter à des stéréotypes tout ça…
      Je devrais faire pareil, on me laisserait peut-être + tranquille

      En tout cas tu confirmes ce que je me suis dit en lisant d’autres commentaires parlant de mélanomes. Quand il y a des raisons médicales derrière, les remarques peuvent faire encore plus mal et c’est effectivement pénible de se justifier systématiquement

      • Franchement, fonce. Quand t’es rousse on te fiche plus vite la paix à cause de ta peau blanche :))

        Mes jambes sont laides aussi
        C’est pour ça qu’été comme hiver j’ai toujours des collants! (couleur chaire l’été, sinon c’est juste pas possible).

  • On est sœurs de peau! Je fuis le soleil aussi, je me préfère blanche et lisse que bronzée et ridée (Dita Von Teese vs Donatella Versace, y’a pas photo non?) et puis je suis remplie de grains de beauté donc j’ai hyper peur du cancer de la peau.
    Du coup c’est indice 50 et pas d’exposition aux mauvaises heures. Et en plus je déteste rester des heures à rien faire au soleil je ne tiens pas en place.
    J’ai droit à chaque retour de vacances à mon « Mais t’as pas bronzé » et chaque fois je réexplique que c’est parce que je me protège du soleil et bla bla bal… ça me gave aussi

  • Olysushi

    suis comme toi, ptetre en plus blanc de nature. ET avec de belles allergies. Ici, on ne m avait pas dit que je partais vivre en pays tropical, quand je m’expose, c’est creme ecran total (j’aime faire la sieste au soleil en fin d’aprem). Je me console en me disant que ma peau sera peut-être moins ridée, et puis surtout, si on avait vécu en 1800, ç’aurait été très mal vu d’être bronzée. Je garde mon teint yaourt et p’is c’est tout.

  • Elodie Missonnier

    Je suis blanc bidet et.. rose cochonne après 3 semaines sous 40° en Toscane. Rien n’y fait.. Quand je rentre, comme toi, on me demande s’il a plu tout le temps. Impossible pour moi d’attraper des couleurs, je rougis et c’est tout. Je suis troooooop jalouse de ces filles toute bronzée, c’est assez déprimant.

  • Moi je bronze vite et bien. Rarement de coup de soleil. Mais la crème solaire reste ma meilleure amie dans les moments bronzage. Ne serait ce que parce que ça sent bon les vacances je trouve

  • bienvenue au club de la « peau de bidet ». Mais il n’empêche que la peau blanche ça a son charme. Comme toi les coups de soleil, je n’en veux plus. Je me tartine, je me protège parce que je n’ai pas envie d’être une vieille pomme ridée quand je serais vieille.
    Mon voyage en Guadeloupe m’a offert des remarques débiles à base de « ah mais t’as pas bronzé! ». Du coup, je suis tout d’accord avec toi : le soleil c’est bien pour celles qui peuvent, les autres faut faire avec et surtout faire attention
    Et les peaux « Ivoires » c’est tres joli d’abord!

    • Ilse Dethune

      Tiens, t’es là aussi toi! Bah ça tombe bien, on va faire le club des bidet
      Ah la la la la, tou es magnifiiique!

  • Marie Px

    Je suis dans le même cas, j’ai la peau blanche et je ne bronze pas ou peu et j’ai supporté pendant des années des moqueries du genre « ah ah, t’es partie 3 semaines en Polynésie ? je suis plus bronzée que toi alors que je suis partie 5 jours en Vendée ». Après avoir subit beaucoup de coups de soleil parce que je voulais être bronzée comme les autres, maintenant, je m’en fous. Je ne mets que de la crème 50 et cet été je me promène avec mon chapeau !

  • sevye

    Yeah jme sens moins seule d’un coup :p
    Moi aussi j’ai la peau très blanche et je ne bronze pas / très très très lentement ….
    Et vu qu’il y a des cas de cancer de la peau dans ma famille, bin le soleil pour moi est « interdit » .
    Fin c’est crème solaire + chapeau et/ châle en plus ….
    Mais ça tombe bien, je trouve ça joli une peau de porcelaine :p

    En tout cas, merci pour ton article, il est bien fait =)

  • Olivia

    COmme je me reconnais en toi!! je ne met pas souvent de commentaire sur des posts mais là je me retrouve tellement en toi que j’y suis obligée!! Je suis d’accord avec ton coup de gueule et je le partage amplement!! je suis brune mais j’ai une peau de rousse : blanche+tache de rousseur!! Je me met au soleil 10 min et je suis une ecrevisse, du coup moi c’est comme mon fils de 2 ans : Indice 50 toute les 2h!! Marre des reflexions sur ma peau!! Un jour un voisin locataire pour l’été m’a meme dit (il ne faisait pas tres beau) : » et ben en tout cas, c’est pas vous qui allez attirer le soleil, blanche comme vous êtes!!! » J’ai halluciné et lui ai repondu que j’aurai pas (peut etre) de cancer de la peau a 40 ans!!
    Merci pour ce post et de tout coeur avec toi!!!
    olivia

  • Je me retrouve à 200% dans ton article M-E-R-C-I !

  • Ilse Dethune

    Je suis blanche! Quand je sors de la douche commune au sport les gens se retournent. Au Japon on me courait après avec une ombrelle pour protéger ma peau. Petit à petit j’ai commencé à me dire que ma peau était en fait plus que « couleur bouteille de lait ». Maintenant j’aime ma peau de poulet. Je ne bronze que rarement, comme toi, je rougis direct.

    En plus, maintenant que j’ai les cheveux noirs ça ressort encore plus. J’ai appris à choisir les couleurs qui me mettent en valeur (argenté, bleu électrique, fuchsia,…) et les gens me jalousent

    Maintenant c’est l’été et je sors mon ombrelle. JA-MAIS sans mon ombrelle!! La couleur? Blanche
    Je suis blanche et j’ai la classe.

    Hier un monsieur m’a ri au nez « Il va pas pleuvoir hein, votre parapluie ne sert à rien ». J’ai souri et je lui ai rétorqué « ce n’est pas un parapluie, c’est une ombrelle pour que moi, quand j’aurais votre âge, je n’aurais pas de cancer de la peau. »

    Je suis sûre que tu es magnifique! Et puis si ce n’était pas ta peau qu’on critiquerait, se seraient tes cheveux, ou tes fesses, ou autre chose

    http://www.ilselajoue.fr

    • Rita

      Bonjour!,
      Hey , c’est la classe , une ombrelle. D’ailleurs, j’essaye d’en trouver, mais rien. C’est soit pas assez couvrant ou soit inesthétique. J’ai aussi des remarques quand je porte mon chapeau. Je me couvre du soleil et donc j’ai un méga chapeau, normal, je ne porte pas de casquette. Etant donné que beaucoup de personnes ne portent plus de chapeau, ça attire les foules! LOL. En occident, le canon de beauté est malheureusement la peau bronzée, mais j’ai l’impression que ca commence a changer….

  • Dans mes bras, ma soeur peau-de-poulet! o/

    Plus sérieusement, quand j’étais plus jeune, on m’a souvent surnommée Blanche Neige (pas toujours de manière très gentilles, tu t’en doutes), je crois que j’ai eu du Morticia aussi… Forcément, le combo peau très pâle + cheveux noirs (+vêtements sombres)…

    Mais j’m’en fiche (de toute façon, je trouve ça joli, y’a qu’à voir Dita von Teese), déjà que se protéger ne réduit pas les risques d’avoir un mélanome à 100%, je ne vais pas EN PLUS risquer ma peau au sens propre en y allant en freestyle… Dès que je sors, hop, protection solaire, même pour marcher un peu en ville.

  • Zazaofmars

    Non tu n’es pas seule et je te comprends tout à fait. On s’ étonne encore plus de ma peau blache du fait que je sois d’ origine corse et italienne, un pur produit du Sud et pourtant, je resterai un visage pâle tout l’ été

  • Je suis assez d’accord avec tes propos. Je suis une fille du Sud, j’ai la peau naturellement bronzée, mais je me protège face au soleil ! & puis tu sais, les générations de nos parents sont pas mal non plus face aux méfaits du soleil. Générations des premières vacances, celles qui croyaient même que le soleil n’avait QUE des avantages ! J’en vois certains, ils crament tellement tous les jours tous l’été, s’enduisent de graisse à traire, mais au final, on dirait des momies ! C’est juste affreux.

  • julie taulier

    Moi aussi je ne bonze pas et j’habite en région PACA (oui avec des origines italiennes et tout, les gens bronzés dès le mois de mai), résultat : on m’a parlé en anglais lors d’un week end en Corse…. Mais j’en rigole, et quand ça sera la mode des peaux de poulet, on sera les reines du monde !

  • Maman au balcon

    on vit la même chose donc ! et cette année j’essaie la nivéa indice 30 avec l’accélérateur et je me trouve enfin hâlé !!!

  • oh bah je suis comme toi !!! blanche !!! je rougis facilement, même que 5 minutes au soleil….
    j’ai un léger hâle tout de même mais j’aime pas trop le soleil comme toi !!

    et mes jambes je t’en parles pas !!! plus blanche que mes bras !!^^
    bises.

  • Je suis assez pâle également, donc beaucoup de réflexion, mais depuis toujours, je m’en fiche. JE m’en fiche car je n’aime pas bronzer. J’aime ma peau blanche telle qu’elle est et je n’aime pas ma peau bronzée. Pour le vieillissement de la peau oh combien tu as raison! Ma mère ne s’est jamais exposée de toute sa vie: Elle avait une peau douce, belle, satinée à 50 ballets. Jte jure, une peau de bébé même sur le décolleté. Bah elle en était fière et même si elle jalousait peut être dans son jeune âge les filles au teint hâlée, à 50 ans, c’est les autres femmes qui la jalousaient!

  • Oh là là, je comprends ce billet !
    De mon côté, je me suis habituée à ma peau blanche qui ne devient hâlée que par endroits (visage, bras…). Je dois avouer que mes mollets sont souvent comiques tout blancs l’Eté ! C’est ainsi et maintenant j’en souris ! Cela dit, ado, j’ai mis du temps à réaliser que non, la peau mate ne passera pas par moi. Bref, chacun son corps… et ses différentes couleurs, au moins, ce n’est pas triste sur la plage !
    Nathalie

  • Je me reconnais totalement dans ton billet… je ne peux que compatir, et comme toi, les comportements inconscients face au soleil m’agacent… Pourtant j’ai eu la peau plus ou moins mate étant ado, mais depuis que je vis en région parisienne (et donc que je ne passe plus mon temps dehors au moindre rayon de soleil été comme hiver!) j’ai la fameuse peau de poulet qui ne veut pas bronzer !

  • Lapetitebulledelo

    Tu as complètement raison! je me reconnais bien dans ton billet, je suis pareille et je pense comme toi bonne soirée!

  • Du jus de carotte?!! Paraît que ça marche
    Moi je fais partie des chanceuses, je bronze hyper vite et ce sans le vouloir, sans m’étaler comme une crêpe pendant toutes l’après midi. Juste en continuant le peu d’activités extérieures que je pratique!
    Mais par contre en hiver c’est moi qui suit couleur aspirine! Et on me le fait remarquer aussi! Parce certe je me maquille un peu les yeux, mais j’aime pas l’idée de mettre du fond de teint. Et c’est tout temps « ça va t’es pas malade? t’es toute pâle » et après leur avoir répondu que oui merci mais c’est mon teint normal, j’ai droit aux incitations à me tartiner la tronche de leur poudre et compagnie!

  • Zut fausse manip je continue ici, donc courage et fais pas attention aux sottes qui effectivement rigoleront moins dans quelques années!
    En tout cas je partage ton avis sur le merveilleux temps qu’on a pour le moment en Belgique (profitons, ce week end c’est déjà finit )

  • M’dame Jo

    Je suis cachet d’aspirine, je ne bronze pas ou peu, je ne cherche pas (plus…) à bronzer. Je ne m’expose pas ou peu, protection élevée, chapeau, t-shirt pour me baigner (comme les enfants). La peau blanche en soit ne me dérange pas, mais par contre il est vrai que la peau bronzée fait paraître plus ferme et plus fine… Avec 10 kg de moins, j’assumerais vraiment la peau blanche…

  • emidala

    Je me reconnait totalement dans ton coup de gueule.

    Mon père est slave et ma mère méditerranéenne. Du coup, je ne craint pas le soleil mais je bronze TRES lentement et pas beaucoup.

    Et comme j’ai horreur de m’exposer n’importe comment, c’est indice 30 à 50 (selon les marques) et exposition à partir de 16h en pays méditerranéen comme tous les autochtones (tandis que les touristes se précipitent au soleil au zénith).
    Du coup, au retour des vacances, je suis hâlée mais pas méga bronzée, et BIM! les remarques fusent « bah tu n’as pas bronzé », « il faisait moche? » et j’en passe.

    Pourtant j’aime ma peau, je me suis habituée à sa blancheur et je trouve ça même joli. C’est juste agaçant de voir à quel point certaines personnes veulent vous complexer sous prétexte qu’on ne correspond pas aux standards des magazines.

    Et je plussoie tes remarque concernant les greluches qui se font cuire mais qui mettent de la crème anti-ride. C’est ridicule.

  • Je suis dans la catégorie cachet d’aspirine : j’ai la peau qui ne supporte pas le soleil et je me tape une insolation à chaque début de vacance, quoi que je fasse. Pour moi, tous les ans, c’est chapeau, lunettes, tee-shirt et crème indice 50+ toute la journée (et je trouve quand même le moyen de choper des coups de soleil là dessus), alors je me retrouve dans ton article. J’ai appris à apprécier ma peau blanche (pas que j’ai vraiment le choix), mais c’est vrai que c’est rageant d’avoir des réflexions sur sa peau à chaque retour de vacance, avec les gens qui te sortent que, franchement, tu aurais pu penser à aller faire des UV avant de partir (je préfère ressembler à un vampire que d’avoir un cancer, merci bien). Surtout que ma soeur a une peau parfaite qui ne brûle jamais et qui bronze en 30 seconde dès qu’il y a trois rayons de soleil …

  • Waddle-doo777

    Quand je vous lis, je ne comprends même pas que les gens fassent ce genre de réflexions! Cela ne me viendrait pas à l’idée! Comme si c’était une obligation de revenir « grillé » de vacances! Je trouve les peaux blanches splendides. J’ai une peau plutôt mate et je bronze malheureusement assez vite. Je déteste ça. J’en suis à rajouter du talc après le fond de teint pour paraître plus blanche… Comme quoi, tout le monde ne trouve pas forcément le bronzage beau! Cet été, c’est chapeau + crème + lunettes, je lutte suffisamment pendant l’année pour m’éclaircir le teint pour que tout ne parte pas en fumée!

  • Moi c’est pareil on me dit tout le temps mais comme t’es blaaaaaaaaaaache ! Et on ajoute t’es pas malaaaaaaaade ! Mais ça me soûle ! Ca fait 28 ans que je suis blanche ! Faut s’y faire !

  • MelnKech

    Je viens de m’expatrier à Marrakech. Cela fait un petit mois maintenant et quand je parle avec mes amis via la webcam, j’ai déjà eu la réflexion : Bah alors tu restes enfermée ou quoi? T’es pas bronzée. Non je sors. Oui je vais à la piscine (le matin et en fin d’après-midi) mais je me pose sous un parasol et je me tartine de crème 50. J’en profite également pour éduquer mon petit bout de 2 ans. C’est marrant mais elle a vite pris l’habitude et maintenant avant d’aller à l’eau elle cherche le tube de crème solaire, me le donne et me montre les endroits où sa peau est à l’air pour que je lui mette. Elle me tartine également le dos.
    J’ai pas envie d’être trop bronzée. Je veux préserver ma peau. ET sincèrement ça m’agace de devoir me justifier. En plus quand je vois des amies plus jeunes qui commencent à avoir des taches sur la peau et bien je suis contente de mon petit hale que ma peau de rousse veut bien prendre.

  • Moncointranquille

    Hé ben on devrait partir en vacances ensemble! Impossible de faire comprendre à mes amies que le soleil c’est juste pas possible. Les gens n’arrivent pas à concevoir que quand on est très très blanche, on brûle en 10 minutes. Moi je me tartine toujours de SPF50, puis tant pis pour le bronzage d’été!

  • Même problème que toi! Ca reste blanc, rien à faire (pas envie de faire des UV non plus!). Après presque 2 mois en Thaïlande, j’étais toujours blanche comme si j’étais restée au bureau tout le temps…désespérant!

  • Je suis une peau de poulet aussi : allergies au soleil Dès que je m’expose, ça gratte, ça pique c’est atroce. Et je ne suis jamais bronzée : juste rouge ou rose ! Je suis perpétuellement sous des chemises/tuniques et avec une tonne de crème indice 50+ spécial bébés.
    Je compatis et je te comprend

  • Je suis peau de poulet des jambes.
    Ce qui fait qu’en été je suis bicolore. Car je bronze facilement du bide, des bras et de la tête. mais mais jambes restent éternellement blanches.

  • Manon D

    J’ai la même peau que la tienne je pense : j’ai la peau blanche et je ne bronze pas vite ! Quand je pars en vacances avec mes copines, je n’aime pas prendre des photos à côté d’elles car ça me fait paraître plus blanche mais bon… Par contre ça m’énerve aussi toujours quand les gens me demande s’il faisait beau là ou j’étais en vacances, ce qu’il ne savent pas c’est que j’ai souvent atteint mon maximum de bronzage ! Et je refuse de m’exposer et de faire la crêpe sur la plage entre 12h et 16h juste pour être plus bronzée selon les standards, ça me va d’avoir juste « bonne mine » …
    Par contre j’ai testé les gelules Oenobiol cette année et ça m’a fait bronzé hyper vite, je n’ai jamais été aussi bronzée (même les jambes et pourtant je ne bronze jamais des jambes)

    Par contre j’ai une amie qui me rend folle, elle ne met JAMAIS de crème solaire, comme tu dis elle « brûle pour mieux bronzer » mais bon, je ne peux pas la forcer à mettre de la crème, elle le regrettera un jour surement, j’espère pas pour elle

  • Laplumebavarde

    Chère copine de peau, sache que je me retrouve beaucoup dans ton coup de gueule que je pourrais avoir écrit. Je suis actuellement en Martinique et je suis la seule blanche translucide sur la plage planquée sous mon parasol. Des problèmes m’interdisent de m’exposer, quasiment comme les enfants de la Lune. Dès que je mets le nez dehors c’est crème à indice 50 toutes les 30 minutes. Je m’enduis d’hydratant chaque soir après une douche avec une huile spécifique pour peaux atopiques et intolérantes au soleil. Et même si je suis blanche toute l’année, je ne mesure pas la qualité de mes vacances et week-end au degré de cramage que ce soit clair. Que celles et ceux, car il y a des hommes aussi, qui se pavanent d’être noirs par ce qu’ils s’étalent comme des steaks sur un grill (ta métaphore est parfaite) comme tu dis, vive l’inconscience et les cancers. Et vive les peaux blanches !!

  • Je me reconnais dans ton article aussi ! J’ai la peau blanche, et je crame très très vite, l’indice 50 ne suffit pas toujours a me protéger, et c’est pas rare que j’aie un coup de soleil malgré mon tartinage. Du coup on me demande souvent si je suis malade, on me dit tout le temps qu’il faudrait que je sorte plus, blablabla, et ça a le don de m’agacer aussi ^^’ et même si je bronzerais, je me vois pas lézarder pendant des heures au soleil, ça me prendrait vite la tete!

  • LaFeeDuLac

    Je suis du genre cachet d’aspirine et je prends très peu de couleur même en vivant au bord de la mer ! Ce que je déteste c’est qu’on me dise « oh ben faudrait bronzer un peu! » comme si c’était une obligation!

  • Tout à fait d’accord avec ton article. Je suis cachet d’aspirine et après à avoir passé mon bac de français en plein soleil j’ai attrapé une infection qui fait qu’aujourd’hui je suis allergique au soleil. Autant te dire que je n’ai pas le droit de m’exposer au soleil. Et une peau blanche au milieu des bronzés ça se remarque lol. Et aucune honte à avoir les jambes blanches je m’en fous royalement pour être polie mdr

  • Ahhh la la… je me reconnais totalement ! Je suis pâle, j’ai peur du soleil (ça fait mal les coups de soleil bon sang !!), mais j’aime avoir un teint halé (comme un peu tout le monde ^^) ! J’ai le droit sans cesse aux réflexions également… On se moque de moi quand je mets ma crème indice 30 souvent et que je cherche l’ombre quand le soleil tape fort, et j’ai droit aux « c’est pas comme ça que tu vas bronzer »… je bronze quand même mais plus lentement et je n’ai pas mauvaise conscience au moins PROTÉGEONS-NOUS et franchement ce n’est pas parce que j’ai les jambes blanches que je ne vais pas oser me mettre en jupe, et puis quoi encore ? C’est ma couleur de peau je n’ai pas à en rougir (^^)

  • J’ai une peau assez claire type blonde/rousse (alors que je suis brune faut pas chercher) et j’ai finalement compris comment ma peau fonctionne. Je bronze doucement mais sûrement, ma peau réagit assez fort aux 1ers rayons malgré la crème et les soins post-bronzage mais mon hâle reste pendant des mois et des mois. Tu fonctionnes sûrement de la même manière puisque tu « hâles » quand même. Selon moi, tu devrais continuer les gélules solaires qui sont une super préparation au soleil + protection forte sur la peau et t’exposer dès que tu peux pour que ça soit progressif.
    En tout cas, je comprends la frustration de ne pas être noire après les vacances au soleil

  • Antoine

    C’est beau une peau blanche. Pas la peine de suivre telle ou telle mode dictée par les magazines ou de plier face à une possible pression sociale. Faisons comme nous voulons. Merde.

  • Lou

    Comme toi j’aime le soleil, mais j’aime ma peau, aussi. Je bronze un peu mais je m’expose le moins possible, du coup, je suis le plus souvent blanche. A l’adolescence, je complexais (et je m’imposais des séances de 2h de bronzage par jour pour remédier à cela !), aujourd’hui, j’en ai pris mon parti. Après tout, une peau blanche, c’est foutrement rock’n’roll et le bronzage, c’est démodé, non ?!

  • Dans mes bras Laura !

  • Annaëlle

    Les filles aimez-vous comme vous êtes… lol je dis ça mais j’ai du mal moi même! Je suis métisse (réunnionnaise) mais j’ai le teint « blême » voir un peu jaune. C’est une jolie couleur mais ça fait ressortir toutes les petites imperfections, de plus ayant un peau sensible, tout les produits que j’essaye me donne des petits boutons genre barbouilles de bébé.
    Avantage de votre couleur de peau les filles c’est que vous pouvez faire des colorations cheveux que je ne ferai jamais vu la concordance 0 avec la couleur de ma peau.
    Ici c’est indice 50 et vivant toute l’année au soleil, je m’en méfie encore plus.
    Et puis tout est une question de goût, pas tout le monde aime le bronzage et inversement.