Je teste

Le défi #100happydays

22 avril 2014

J’ai découvert seulement récemment le défi 100 happy days, qui consiste à prendre en photo chaque jour, pendant 100 jours d’affilée, un moment qui nous a rendu heureux lors de la journée (avec le hashtag #100happydays). Que ce soit un café en terrasse, une séance de shopping, un beau ciel bleu… Bref, l’objectif est de se concentrer chaque jour sur une chose qui nous a donné le smile.

100 happy days

Sur le site des 100 happy days, on nous prévient que 71% des challengers ont échoué. La raison principale invoquée est le manque de temps. Ce qui, selon le site, signifie que les gens ne prennent pas le temps d’être heureux.

J’ai relevé le défi avec toutes les bonnes intentions du monde et après 5 jours, j’ai déjà échoué. Pourquoi ? Pas parce que je n’ai pas le temps d’être heureuse, loin de là. Mais parce que quand je vis quelque chose qui me rend heureuse, je le savoure, je me plonge dedans à 100% et je ne prends pas le temps de m’arrêter deux secondes pour prendre du recul et le photographier. Je suis très mauvaise en ce qui concerne les photos. Je n’ai pas le réflexe d’en prendre lors de réunions de famille et ce n’est pas mieux quand je voyage.

C’est à cause de ça qu’au lendemain du 5ème jour de ce défi, je me suis retrouvée au soir en me disant « m****, je n’ai pas posté de photo ». Et j’ai repensé à tous ces moments dans la journée qui m’ont rendue heureuse, mais il était trop tard pour les photographier, ces moments étaient passés. Et pourtant, heureuse, je l’étais.

Je ne sais pas si je vais retenter le défi. J’adore le principe mais travaillant dans la communication web, je suis déjà tellement connectée en journée qu’il est très important pour moi de déconnecter quand je quitte le travail. Je consulte à peine mon téléphone quand je suis à la maison ou durant le week-end. Je n’ai pas envie de l’avoir encore greffé à ma main lors de ces moments de bonheur qui m’aident à recharger mes batteries. De plus, j’ai passé les 5 premiers jours du défi en me mettant la pression, me disant « il faut que je prenne une photo ». Et je suis déjà bien assez sous pression actuellement que pour m’en rajouter comme ça

Et vous ? Quelle est votre attitude par rapport aux photos ? Relèveriez-vous ce défi ?