Les moderies du vendredi

Un film bien sapé: Adaline

16 octobre 2015

J’ai vu récemment le film The Age of Adaline et ça a été un vrai coup de coeur, il y a quelque chose dans ce film qui m’a touchée. Je l’ai trouvé très juste concernant l’histoire, la musique, l’esthétique et j’ai aussi été positivement surprise par Blake Lively.

J’ai biensûr vu la série Gossip Girl, mais pas en entier. Je me suis lassée, je me suis dit que je terminerais la série « un jour » mais ce jour n’est toujours pas arrivé. Blake Lively ne m’avait jusqu’à présent pas vraiment impressionnée, c’est d’ailleurs Leighton Meester qui, selon moi, donnait une vraie touche à la série. Cependant, je pense qu’elle a révélé son potentiel dans The Age of Adaline. 

Si j’en parle aujourd’hui, dans les moderies du vendredi, c’est parce que la mode occupe une place centrale dans ce film. Sans vouloir trop en dévoiler sur l’histoire, le dressing d’Adaline s’étale sur 80 ans car à l’âge de 29 ans, elle arrête de vieillir suite à un de ces phénomènes scientifiques incompréhensibles que les scénaristes adorent. Et c’est d’ailleurs ce qui a fait que Blake Lively a accepté le rôle. Elle a déclaré dans une interview qu’elle n’était pas encore prête à reprendre le travail, se concentrant sur sa vie personnelle mise à l’écart à cause de Gossip Girl et ses autres films. Mais que la première chose qui l’a convaincue de jouer Adaline est tout simplement l’occasion de porter des vêtements d’époque, des années 1900 à aujourd’hui.

adaline-better

Et ce sont ces vêtements qui pour moi donnent toute la profondeur au personnage d’Adaline, en plus de l’interprétation de Blake Lively. Ses tenues ont toujours ce petit côté « vintage » qui trahissent qu’elle a vécu différentes époques. Sur une autre actrice, certaines tenues auraient fait ringardes. D’autant plus qu’Adaline travaille dans une bibliothèque. Mais Blake Lively n’est pas une icône de la mode pour rien et porte avec brio les différents costumes. Tout le long du film, j’étais chaque fois frappée par son élégance. Je trouvais qu’elle portait toujours la bonne tenue, pour la bonne occasion, pour la bonne époque. On voit que c’est hyper travaillé, et le costume designer est d’ailleurs Angus Starthie, qui a remporté un Oscar pour son travail dans Moulin Rouge. J’ai vraiment trouvé chaque tenue très juste et je ne pouvais pas quitter Adaline des yeux lorsqu’elle portait la robe en velours Gucci…

ageofadeline16

ageofadeline11

ageofadeline10

aoa-08

aoa-09

aoa-10

aoa-02

aoa-07

aoa-04

Les secondes rôles dans The Age of Adaline ne cassent pas des briques, même avec Harrison Ford au casting. Mais ils sont cohérents dans leur place de second rôle, Adaline occupant tout l’espace. Si je ne devais faire qu’une seule critique au film, c’est qu’Adaline, une femme de 107 ans coincée dans son corps de 29 ans, est très spéciale. Elle a une connaissance incroyable du monde, elle est intelligente, talentueuse et très complexe. Et on ressent qu’elle est la personne la plus intéressante du film. Sauf qu’au lieu de la placer clairement en tant que personne la plus intéressante, elle est surtout définie comme étant la plus triste, emprisonnée dans sa solitude. A quelques rares reprises, les facettes très riches de sa personnalité et de sa vie si peu banale sont mises en avant. J’en aurais voulu plus…