Je jardine

Et tombent les feuilles

27 novembre 2017
photo de feuilles rassemblées dans la cour et de jardinières

Nous voici en plein coeur de l’automne, dans la dernière ligne droite vers l’hiver mais aussi… Noël Ce qui n’est pas pour me déplaire !

Le mois de novembre est probablement un des mois que j’aime le moins dans l’année, si pas carrément celui que j’aime le moins. On vient de changer d’heure, les jours raccourcissent, l’énergie chute aussi vite que tombent les feuilles des arbres, au boulot le rythme s’intensifie car il faut tout clôturer avant la fin de l’année et lancer ce qui doit l’être… Le seul point positif est que chaque jour passé et un jour qui nous rapproche de Noël, une période qu’heureusement pour moi j’aime beaucoup.

Autant de janvier à août le rythme peut être difficile mais je sens que je peux quand même prendre le temps, autant à partir de la rentrée en septembre c’est la course jusqu’à décembre. Cette année ne déroge pas à la règle mais c’est même pire que jamais, c’est pourquoi je n’ai que trop peu de temps à mon goût à accorder au blog

Des feuilles dans mon jardin

Je reviens encore aujourd’hui pour vous parler jardin. Car outre ma vie professionnelle et ma vie sociale ainsi que les petits travaux dans la maison, le jardin occupe une part importante dans mon temps libre. Et si ça ne fait qu’un peu plus d’un an que j’habite dans cette maison, j’ai déjà bien pu constater que vivre à côté d’un bois et avoir un verger m’amène énormément de feuilles.

photo du poulailler et des feuilles dans la pelouse

Voici l’état de notre pelouse près du poulailler, et la photo ne rend pas justice à l’ampleur des dégâts

L’année dernière, je me suis occupée seule de tout le jardin et de la cour équipée d’un râteau à feuilles et d’un grand sac. J’en ai eu pour 3 après-midi pour le jardin, et une après-midi pour la cour. Ratisser les feuilles, les rassembler en tas, les ramasser et les mettre dans mon grand sac de déchets de jardin à vider dans mon compost. Je l’ai fait à la Toussaint, il faisait beau et j’étais contente de travailler dans le jardin mais quel boulot !

C’est donc avec énormément de plaisir que j’ai reçu via mon partenariat avec Wolf-Garten un souffleur à feuilles. Et bien, ça change la vie ! En 2 heures, tout le jardin et toute la cour étaient faits… En plus, comme c’est un nouvel appareil que mon mari avait très envie de tester, je n’ai même pas dû le faire moi-même ! J’ai un peu testé l’appareil pour voir comment il fonctionne puis je l’ai laissé jouer avec. Autant dire que comparé à l’année dernière, la corvée du ramassage de feuilles était tout autre. Et tant mieux, car ça tombe tellement qu’on devrait déjà le refaire…

Le souffleur à feuilles Wolf-Garten

C’est un souffleur qui fonctionne avec une batterie donc pratique pour les grands jardins, on ne doit pas trainer une rallonge électrique partout avec soi

Si tu as un grand jardin avec beaucoup d’arbres et/ou une cour où tombent les feuilles des arbres environnants, je te recommande vraiment d’investir dans un bon souffleur. Comme je le disais plus haut, nous habitons à côté d’un bois. Notre cour est exposée plein sud et donne sur l’escalier qui donne vers le jardin, mais on y accède aussi par une barrière côté nord-ouest. Et du coup, il y a énormément de courants d’air qui passent par là. C’est pratique en été pour avoir de l’air lors des chaleurs ou faire sécher le linge, mais en automne cela veut dire qu’une grosse partie des feuilles qui tombent des arbres devant la maison arrivent dans notre cour. Les vents les rassemblent d’ailleurs en une sorte de gros tas dans le coin de la cour près de la maison. Ces feuilles qui se décomposent dans notre cour causent apparition de mousse et de mauvaise herbe. Cet été on a d’ailleurs dû passer un très gros coup de karsher dans la cour car elle était ravagée de mousse et de mauvaises herbes (près m’être tapée une après-midi pour ramasser toutes les feuilles, j’avoue ne pas l’avoir refait assez souvent durant la saison…).

Je suis vraiment ravie du souffleur de Wolf-Garten. Voici ses points positifs selon notre test à mon mari et moi :

  • Il est sur batterie : pas besoin de trainer derrière soi un câble d’alimentation ou une rallonge électrique. La batterie promet une autonomie de 60 minutes mais en rassemblant les feuilles puis ramassant, on a réussi à travailler 2 heures avec sans devoir la recharger. Parfait !
  • Il n’est pas trop lourd : un peu moins de 3 kilos et livré avec une sangle, pour moi ça reste correct pour travailler avec. Il est très maniable et c’est confortable de travailler avec.
  • Il est super efficace pour souffler les feuilles : on dégage des portions de pelouse, des cours ou des trottoirs en un clin d’oeil. Il y a deux vitesses pour adapter la puissance de la soufflerie.
  • Livré avec 2 buses : une pour feuilles sèches et l’autre pour feuilles humides. Super pratique car plus besoin de décoller les feuilles !
  • Peut servir à plusieurs autres choses : comme se débarrasser d’autres saletés comme celles des gouttières, ou à sécher et chasser l’humidité (d’une tondeuse restée dehors sous la pluie ou de meubles de jardin par exemple).
  • Plus besoin de balayer ! Et on peut repasser très souvent et rapidement lorsque de nouvelles feuilles sont tombées.
  • Contrairement à un moteur thermique : moins bruyant et pas de rejet de gaz d’échappement. Et grâce à la batterie, on a la même mobilité !

Les batteries des appareils Wolf-Garten sont interchangeables ce qui est super pratique aussi et permet de réduire les coûts à l’achat de plusieurs appareils sur batterie. Elles se rechargent vite et tiennent bien sur la durée. Nous utilisons aussi le coupe-bordure de la marque avec batterie.

photo du souffleur sur un banc

photo d'un homme portant le souffleur

Et pourquoi pas un aspirateur-souffleur ?

Tu vas me dire : pourquoi ne pas optimiser encore plus le travail du ramassage de feuilles avec un aspirateur-souffleur ? Ce sont des appareils qui aspirent les feuilles dans un sac, parfois en les broyant ce qui réduit la place qu’elles prennent et permet d’en faire plus rapidement du compost. J’y ai pensé aussi, par contre j’ai eu un retour plus négatif sur ces appareils que les souffleurs à feuilles. Il suffit qu’un branchage soit aspiré pour mettre à mal tout l’appareil, et des branchages j’en ai beaucoup dans mon jardin aussi donc j’ai préféré opter pour le souffleur à feuilles.

 

As-tu un jardin ? Quelle est pour toi la plus grosse corvée au jardin ?

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer