Browsing Tag

mode

Les moderies du vendredi

Le K-way

21 août 2015

C’est l’histoire d’une fille qui, alors qu’elle doit sortir lors d’un samedi très pluvieux, se rend compte qu’elle n’a pas de veste de pluie. Elle court, le parapluie à la main, de la porte à la portière de la voiture. Mais trouve quand même qu’une veste pour la pluie, en Belgique, c’est la base. De retour chez elle, elle trie un peu ses mails. C’est que ça s’accumule vite, ces choses là. Surtout quand on reçoit beaucoup de communiqués de presse, et qu’on achète beaucoup en ligne. Puis elle tombe sur une newsletter Petit Bateau pour présenter la rencontre de la marque avec K-way. Alors que les gouttes frappent encore le carreau, elle clique, et décide que c’est ça qui lui faut. Les rayures de marin et le coupe-vent, c’est un peu le couple parfait non ?

Continue Reading

Les moderies du vendredi

Une longue robe blanche

14 août 2015

J’ai fait quelques petits changements sur le blog, je ne sais pas si tu les as remarqués ? Il y a le changement flagrant qui est le nouveau thème. Je me suis rendu compte que mon thème précédent me bloquait. Il avait un format beaucoup trop magazine, qui ne s’adaptait pas bien à un blog personnel. Je préfère nettement ce thème-ci qui redonne un nouveau souffle au blog et m’a remotivée à écrire. La dernière chose à changer est le logo. Rassure-toi, je ne vais pas me séparer du dinosaure vert mais j’aimerais adoucir un peu tout ça.

Continue Reading

Je m'habille

La hype des sneakers

8 février 2015

Elles sont partout, tendances depuis longtemps mais ont littéralement explosé depuis qu’Adidas a orchestré de main de maître le retour de sa Stan Smith: les sneakers. Je me souviens encore que quand j’étais petite, dans ma famille on parlait plutôt de « tennis » et c’est à partir de l’adolescence que j’ai commencé à les appeler « baskets ». Mais non contente de modifier mode, tendances, coutumes ou habitudes, la hype adore se contenter parfois d’un changement de nom subtil… Sneakers, ce sera, donc.

En 2014, j’ai vu les Stan Smith partout sur les blogs. Dans la rue, j’ai plutôt vu Nike Air Max ou Nike Blazer ainsi que New Balance dans toutes les couleurs. J’ai légèrement succombé en ayant moi-même acheté des New Balance que je porte essentiellement le week-end et lors des journées shopping. Il est vrai qu’elles sont méga confortables. Je n’ai cependant jamais craqué pour la Stan Smith. Je n’y arrive pas. Je l’adore sur les looks des blogueuses mais quand je la vois en magasin, avec son blanc éclatant, je n’arrive pas à m’imaginer la porter en Belgique. J’ai hésité avec la Nike Air Max Thea, en noir elle est beaucoup plus sobre et fait moins « sportif ». Mais c’est une chaussure tout de même fort imposante…

J’ai cru que le salut de la hype allait venir du comeback de la Adidas Superstar. Car, au contraire de nombreuses modeuses, je n’ai pas porté la Stan Smith lorsque j’étais ado mais bien la Superstar. Je me souviens encore de la première fois que je les ai portées: je me suis complètement ouvert l’arrière du talon tellement elles étaient rigides. Mais je les adorais parce que même si elle sont plutôt costauds, elles font des petits pieds. Elles ont fini par se donner et je les ai usées jusqu’à la moëlle ce qui veut dire beaucoup puisqu’elles sont hyper résistantes. Je les ai vues en magasin hier et j’ai réalisé que, non, mon époque Superstar était révolue. Ce n’est pas son comeback dans les must-have de la saison qui va me faire recraquer.

Tu sais ce que j’aime, moi ? Les Vans, les Bensimon et les Converse. Du simple, du pratique, du joli et surtout presque de l’intemporel de la basket. J’ai possédé plusieurs paires de Bensimon mais dont j’ai malheureusement dû me débarrasser car elles ont déteint… Je les avais oubliées sur mon balcon lorsque je préparais mon déménagement et le soleil – même belge – ne l’a pas pardonné. Je compte donc bien renouveler mon stock ce printemps. J’aimerais acheter une paire de bleu marine et de kaki mais je ne me suis pas encore décidée sur le modèle (à lacets, élastique, etc.) Et je pense acheter aussi des Converse blanches, pas les Chuch Taylor qui sont un peu trop imposantes mais plutôt Dainty.

Je termine ce post par les photos des paires de sneakers que je possède. Quatre paires seulement ! J’en étais étonnée moi-même.

T’en penses quoi des sneakers, toi ?

Je m'habille

Le bonnet miaou Myrine

7 novembre 2014

Myrine est une marque anversoise toute jeune car fondée en 2010. C’est une marque que je n’ai découvert que récemment, via un communiqué de presse. C’est un style très particulier qui me fait un peu penser à l’univers de Mais il est où le soleil. Un tout petit peu rock, très féérique, beaucoup de superpositions. Chaque modèle de la collection est pensé et réalisé en Belgique, les matières proviennent de filatures italiennes, françaises et allemandes et la fabrication se fait au Maroc, au Portugal, en Chine et en Italie. Un des trois fondateurs de la marque, Peter Fouyn, se rendrait d’ailleurs personnellement sur place pour vérifier que les usines et ateliers respectent bien le bien-être, la santé et les droits de base de leur personnel. Ils sont nombreux à dire ce genre de choses aujourd’hui mais si c’est vrai, c’est plutôt pas mal !

Le total look Myrine c’est n’est pas mon style (si c’est le tien, tu vas aimer la suite) mais il y a quelques pièces qui peuvent être sympa portées seules. Comme le bonnet que je porte sur la photo !

Bonnet Myrine

Bonne nouvelle: j’ai exactement le même bonnet à faire gagner sur le blog. Pour ce faire, rien de plus simple: va faire un tour sur le site de Myrine pour trouver la réponse à la question ci-dessous et envoie le formulaire avant le 17 novembre à 20h. Participation uniquement pour la Belgique car j’envoie le bonnet à mes frais.

*Concours clôturé*

J'achète Je m'habille

Mes soldes été 2014

16 juillet 2014

Cette année, j’estime avoir été plutôt raisonnable lors des soldes. Je dirais que ça va de mieux en mieux au fil des années. Par contre, je ne les ai pas beaucoup faites en ligne, contrairement à d’habitude. Je n’avais pas le temps de renvoyer et recommander si ça ne me plaisait pas donc j’ai acheté une grande partie en magasin.

Je n’ai malheureusement pas totalement respecté un principe que j’essaie toujours d’appliquer aux soldes : acheter dans des enseignes plus chères, que je ne peux pas trop me permettre à prix plein. Je n’ai tout simplement rien vu qui me plaisait dans ces enseignes-là, en magasin du moins. Sur le net, j’aurais sans doute trouvé (sur Net à Porter ou The Outnet par exemple).

Soldes été 2014

 

J’avais repéré trois choses que je voulais vraiment pour mes vacances : une robe ananas Petit Bateau et un débardeur palmiers et une veste en jean sans manches Mango. Je ne mets pas souvent d’imprimés durant l’année, du coup j’ai envie de me lâcher un peu pour l’été. J’ai trouvé la robe et le top le premier jour des soldes (tu peux voir le top ici, je l’ai oublié dans le montage). J’ai d’ailleurs eu la robe à -50%. J’ai aussi acheté un t-shirt chez Petit Bateau dont j’aimais la coupe et l’imprimé. Il va super bien avec des jeans. Par contre zéro veste en jean chez Mango, niet, nada.

Je suis retournée plus tard chez Mango, pour voir ce qu’il leur restait. Je voulais une nouvelle robe longue pour les vacances car celle que j’avais est vraiment usée (je l’ai depuis une dizaine d’années). Mon seul critère était qu’elle soit ceinturée et éventuellement qu’on puisse régler la taille des bretelles car je ne suis pas assez grande que pour pouvoir les porter sans balayer toute la ville. Et bien, ça n’a pas été facile de trouver une robe qui ait ces critères ! Elles avaient soit l’un, soit l’autre. J’ai donc abandonné l’idée des bretelles réglables et j’ai trouvé mon bonheur chez Mango, une robe longue bleu marine, cache-cœur et fendue sur le côté. C’était la dernière. Elle est bien entendu beaucoup trop longue, et comme je ne sais pas faire d’ourlet je suis allée chez Les Midinettes qui ne sont pas très loin du bureau pour qu’elles me la raccourcissent proprement. Ca a un coût (14€ + 30% car j’avais besoin de récupérer la robe rapidement) mais j’avais trop peur de me foirer avec la bande thermocollante ou que ça ne tienne pas. D’autant plus qu’il a quand même fallu la raccourcir de 12 cm ! J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette robe, et j’ai tellement eu du mal à en trouver une qui me plaise que j’aimerais pouvoir la garder aussi longtemps que l’ancienne.

J’ai trouvé le même jour une veste en jean sans manches, une seule, à ma taille, coincée entre les chemises en jean. Je l’ai prise, ainsi qu’une chemise en jean légère, souple et légèrement oversize. Elle sera top à la ville sur un slim, mais aussi en vacances sur mon bikini

Last but not least : je voulais un t-shirt noir qui ait un petit quelque chose en plus pour sortir le soir et qui ne soit pas transparent. Je ne sais pas ce qu’ils ont avec les t-shirt transparents pour le moment mais c’est une vraie galère d’en trouver un vraiment opaque. Blanc ou noir, d’aillleurs. J’en ai regardé plein chez Mango, ils étaient tous transparents ! Heureusement, j’ai réussi à en dénicher un assez épais du coup mais bien opaque. Il y a de la transparence sur les manches, et ça ça me va

Et toi les soldes, ça donne quoi ?

The Next Black

J’en profite pour rapidement te parler d’un documentaire que j’ai vu au mois de mai, lors de sa sortie : The Next Black. Ce documentaire parle du futur du vêtement.

Lorsqu’on pense changement climatique, écologie, environnement, les vêtements ne nous viennent pas tout de suite à l’esprit. Quand on veut changer son comportement, on se concentre plus facilement sur le tri des déchets ou l’achat d’aliments bio. Mais on achète toujours des vêtements chez H&M (pour ne citer que lui). Pourtant, l’industrie textile a elle aussi son rôle à jouer dans la dégradation de notre planète. Que ce soit à cause de la toxicité des teintures rejetées dans les eaux ou tout simplement le soin de linge (détergents, consommation d’énergie excessive, etc.). Sans parler des drames sociaux biensûr, des travailleurs surexploités qui vivent dans la misère en travaillant deux fois plus longtemps que nous par semaine pour que nous puissions nous acheter un t-shirt à 5,99€.

Ce documentaire, produit par AEG, anticipe le futur du vêtement pendant 45 minutes. Comment rendre l’industrie de la mode plus durable ? La tendance de consommation de vêtements en masse va-t-elle s’inverser ? Comment changer la donne ? Quelles sont les implications sur nos vies et sur la planète ? Telles sont quelques questions abordées durant le film.

Plusieurs techniques sont abordées dans le documentaire, de la plus futuriste et technologique à la plus réaliste. Comme par exemple la création de vêtements en impression 3D, la création de tissu grâce à des bactéries ou la possibilité de teindre les textiles sans eau.

Je t’invite à regarder le documentaire dans la vidéo ci-dessous. Personnellement, j’ai vraiment appris plein de choses.

[youtube http://youtu.be/2Bxlz3hWa58]

Ce documentaire est venu enrichir une réflexion sur ma façon de consommer les vêtements que j’ai déjà entamée il y a longtemps. Ce n’est pas toujours simple de se renseigner sur la production d’un vêtement qu’on veut acheter, même sur la provenance des matières. Qui peut dire combien vaut un vêtement aujourd’hui, exactement ? Entre des prix ridiculement bas et d’autres extrêmement élevés. Il n’est pas toujours facile de payer 149€ pour une petite robe noire alors qu’on peut avoir le même genre pour 20€ chez le suédois.

J'achète Shopping

&other Stories à Bruxelles

11 juin 2014

La marque &other Stories fait partie du même groupe que le géant suédois H&M et tu en as peut-être déjà entendu parler. Dès les premiers clics sur l’e-shop, cette marque m’a tapé dans l’œil. J’aime les coupes, les matières, les coloris. On est dans quelque chose de plus épuré et sophistiqué que H&M. Je n’ai mis les pieds dans un vrai magasin de la marque qu’en décembre de l’année dernière, en voyage à Londres. J’ai acheté ce jour-là un pull en laine qui n’a pas bougé de tout l’hiver, un vernis et des boucles d’oreille. J’avais déjà acheté l’été dernier une blouse et un portefeuille.

&other Stories est arrivé récemment en Belgique pour mon plus grand plaisir. D’abord à Anvers fin mai, puis samedi dernier à Bruxelles. Avenue de la Toison d’Or, numéro 15, tout près du boulot. Le pied

J’ai résisté à la tentation d’y aller dès l’ouverture. J’ai résisté à la tentation d’y aller hier, à mon retour au bureau. Mais aujourd’hui, j’ai craqué, il fallait que je vois ça de mes propres yeux.

Le magasin est super grand et très moderne. Il y a beaucoup de vêtements donc dès qu’on entre, on a un peu la tête qui tourne en se disant « je commence par où ???? » en mode total crazy. Il y a plein de portants avec des vêtements dès l’entrée, et dans le fond il y a l’espace beauté avec la marque &other Stories biensûr mais aussi Dr Bronner par exemple (mais si, tu sais, le savon bio que j’utilise pour nettoyer mes pinceaux). Au 1er étage, qui est une sorte de petite mezzanine, il y a d’autres vêtements et accessoires et au 2ème étage il y a les chaussures (plein !!!), encore des vêtements, la lingerie et encore des accessoires. Il y a beaucoup quoi ! Ce que j’aime c’est que les chaussures sont toutes exposées et qu’il faut demander à un vendeur pour essayer sa pointure. Cela contribue à ce que le magasin reste classe et ordonné, avec un petit côté « premium ».

J’ai regardé vite fait chaque portant mais si j’avais pu, j’y aurais passé l’après-midi. Surtout dans le corner beauté ! Les vendeurs sont accueillants et sympas. J’ai fait la causette avec la vendeuse à la caisse du coup elle a carrément oublié d’enlever les antivols des t-shirts que j’ai achetés et bien entendu j’ai fait sonner les portiques en sortant… Mais elle a confirmé qu’il y aura bien des soldes dès le 1er juillet donc mon petit repérage aura été utile. On a l’impression d’être dans une boutique si pas de luxe, au moins assez chère. Le regard arrogant et condescendant des vendeurs en moins (tu sais, ceux qui te dénigres parce que tu viens acheter dans leur magasin aux soldes alors que tu peux pas te le permettre le reste de l’année), et des prix qui s’ils peuvent parfois représenter un certain budget restent relativement accessibles.

Voici ce sur quoi j’ai craqué : un vernis bleu roi bien pétant (ma couleur du moment), un gommage pour le corps, une pochette où mettre mes petits euros, deux t-shirts basiques (un blanc et un gris)

Tu connaissais déjà la marque &other Stories ? Tu en penses quoi ?